Cahiers de texte

 

Circulaire n° 97-123 du 23/05/97 MEN DLC DGES - BOEN n°22 du 29 mai 1997

"Mission du professeur exerçant en collège, en lycée d’enseignement général et technologique ou en lycée professionnel" :[..]

le cahier de textes de la classe n’y figure pas ;-)

Circulaires du 4 août 1942 ; 1er octobre 1956 et 3 mai 1961

« En plus des cahiers de textes individuels pour la tenue desquels toute liberté est laissée aux chefs d’établissement, chaque classe doit posséder un cahier de textes. Ce cahier officiel sera contrôlé par le chef d’établissement. II devra contenir l’indication de toutes les leçons, de toutes les préparations, de tous les devoirs, de tous les exercices donnés dans la classe pendant l’année. »

iufm

aucune valeur juridique

Le cahier de textes de la classe : II sert à établir la liaison entre le professeur et ses chefs hiérarchiques. II rend compte sommairement, heure par heure, du travail effectué en classe ainsi que des devoirs et leçons donnés à la suite. Aussi, à la différence du cahier de textes individuel, présente-t-il une disposition par discipline et chronologique. II peut donc en exister un ou plusieurs. La nature du travail à effectuer est formulée de façon très précise avec indication de la date à laquelle il sera demandé. Les textes ne doivent y être recopiés que s’il n’existe aucun autre moyen de les signaler clairement par les références exactes. Le cahier peut être tenu par un élève mais doit toujours être visé par le professeur.

circulaire du 3 mai 1961 adressée aux recteurs (RLR, 550-1b)

à remarquer, l’usage de duplicateurs, l’enseignement de la mécanique et l’archivage des meilleurs cahiers de textes:

Diverses circulaires, touiours en vigueur, ont appelé l’attention des chefs d’établissement et des professeurs sur l’importance qui s’attache à une tenue correcte des cahiers de textes, qu’il s’agisse du cahier de textes de classe, qui constitue un document officiel, ou d’un cahier de textes individuel, que chaque élève est tenu de posséder.

Un cahier de textes bien tenu est, pour l’élève, l’instrument premier de tout travail personnel efficace. Le cahier de textes de classe, qui sert avant tout de référence aux cahiers de textes individuels et doit être, de façon permanente, à la disposition des élèves qui peuvent à tout moment s’y reporter, assure en outre dans l’esprit de la circulaire du 20 octobre 1952 la liaison entre les professeurs et les maîtres chargés des études surveillées.

Il permet enfin, en cas d’absence ou de mutation d’un professeur de ménager une étroite continuité entre l’enseignement du maître précédent et celui de son suppléant ou de son successeur. A ces divers titres, cahiers de textes de classe et cahiers individuels doivent être complets., de maniement facile et exempts de fautes. Ils doivent refléter la vie de la classe et permettre de suivre avec précision la marche des études.

Soucieux de donner toute son efficacité à cette traditionnelle institution, je vous serais reconnaissant de vouloir bien rappeler aux chefs d’établissement les prescriptions réglementaires concernant les cahiers de textes. Vous insisterez particulièrement sur les points suivants, qui reprennent, en les complétant ou en les précisant à l’occasion, des dispositions que connaissent bien les professeurs, choisies parmi celles qui paraissent répondre le mieux aux exigences d’un enseignement méthodique.

Cahiers de textes de classe

Le cahier de textes de classe sera établi par discipline et, dans chaque discipline, par matière enseignée. C’est ainsi que la chimie sera séparée de la physique, la géographie de l’histoire, le latin, cela va de soi, du français ou du grec. En mathématiques, arithmétique, algèbre, trigonométrie, géométrie, mécanique feront l’objet, individuellement ou groupées, de rubriques distinctes. Il en sera de même pour l’instruction civique et pour l’éducation morale, qui seront séparées de la discipline du professeur qui donne l’une ou l’autre de ces formations.

Les séances de travail et de travaux scientifiques expérimentaux définis par la circulaire du 23 septembre1960 (BO n° 26 du 6 octobre 1960) feront l’objet d’une mention particulière comportant l’indication des exercices auxquels elles auront donné lieu. Des cahiers de textes annexes, ne comportant qu’un nombre de pages réduit, seront prévus pour les disciplines qui, comme les langues vivantes, séparent temporairement des groupes d’élèves du groupeprincipal.

Le cahier de textes portera, soigneusement distingués dans leur présentation (mise en page, emploi de capitales, soulignement), les textes et indications de devoirs, leçons, préparations, exercices de contrôle, travaux de toute nature. Chacun de ces exercices sera accompagné des questionnaires, plans d’étude, directives, indications de lectures donnés par le professeur. Il serait souhaitable que les devoirs proprement dits, tels qu’ils sont définis par la circulaire de mai 1961, fussent affectés d’un numéro d’ordre. Ils porteront, outre la date du jour où ils sont donnés, l’indication du jour où ils doivent être présentés ou remis par l’élève et la date de la séance au cours de laquelle se feront normalement leur restitution et leur correction,

Les textes de devoirs et de compositions (manuscrits, reproduits au duplicateur ou imprimés) figureront au cahier de textes in extenso. Il en. sera de même du texte des exercices lorsque ceux-ci ne figureront pas, comme c’est le cas pour les mathématiques, sur cahier spécial. Les leçons et préparations données par référence à un livre seront accompagnées d’indications permettant de se faire une idée de leur objet, de leur nature et de leur étendue.

Dans les disciplines qui donnent lieu à un cours, ou qui comportent l’étude systématique d’une matière, le cahier de textes portera, à sa date, l’indication de la question traitée. Exemples. - Géométrie : position relative de deux cercles. Latin : questions de lieu. Histoire : l’œuvre de l’Assemblée constituante. Dessin à vue : nature morte. Dans les disciplines qui comportent des travaux pratiques ou des sorties consacrées à l’étude du milieu, mention sera faite de leur nature et de leur objet.

En tête du cahier de textes de classe, doivent figurer, avec le nom des professeurs, le tableau des compositions, l’emploi du temps de la classe, complété par l’indication des matières auxquelles chaque heure est habituellement consacrée, et l’emploi du temps afférent au travail personnel des élèves, tel qu’il doit être établi en vertu des dispositions de la circulaire du 12 décembre 1951.

Le cahier de textes de classe sera tenu, soit par le professeur lui-même, pratique qui paraît particulièrement recommandable dans le premier cycle, soit par un élève soigneux, diligent et connaissant l’orthographe, doublé d’un suppléant éventuel. Le cahier de textes ne quittera jamais l’établissement. Il sera confié en dehors des heures de classe à un élève, si possible interne, qui en assurera la garde dans les conditions fixées par le chef d’établissement ou le censeur des études. Il sera à la disposition des autorités universitaires, notamment des inspecteurs généraux, à l’occasion de leurs visites.

Dans les collèges d’enseignement général où les maîtres sont tenus de présenter une préparation écrite de classe, le rôle du cahier de textes se limitera à l’indication des devoirs et des leçons.

A la fin de chaque année scolaire ces cahiers seront rassemblés, et conservés pendant cinq ans. Ils pourront être consultes par les conseils d’enseignement et les conseils de classe, ou occasionnellement confiés par le chef d’établissement, à titre de modèle, à des professeurs débutants.

Il appartiendra au chef d’établissement, au terme de cette période, de déterminer quels sont ceux d’entre eux qui, témoignant d’un enseignement original, méritent d’être versés aux archives de la maison.

post-scriptum

Rappelons, en bonne logique, que la vocation essentielle du cahier de textes est de permettre la continuité pédagogique, que ce soit en cas d’absence de l’enseignant ou que ce soit en cas d’absence de l’élève. Subsidiairement, la traçabilité du travail de l’enseignant, à destination des parents, des collègues ou de la hiérarchie, n’est pas à négliger.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site